vendredi 20 décembre 2013

Le Dico des super-héros

A comme Aquaman. B comme Batman, C comme Captain America. D comme Daredevil… Depuis soixante-quinze ans, les super-héros ont envahi l’imaginaire populaire et conquis tous les territoires, en Amérique, en France, en Europe, dans les librairies, les salles obscures et les consoles de jeux vidéo.

Il est temps, aujourd’hui, de rendre hommage à cette population disparate et pourtant si reconnaissable, de justiciers aux costumes colorés et aux pouvoirs spectaculaires. Surhommes solaires, combattants nocturnes, super-patriotes et super-soldats, êtres de flammes et d’eau, défenseurs venus du futur ou du passé, aventuriers dimensionnels ou pirates de l’espace, et jusqu’aux parodies et aux animaux parlants, ils sont tous là.
Provenant de la bouillante Amérique ou issus des traditions européennes, nés dans l’imaginaire atomique japonais ou dans le folklore des catcheurs mexicains, ils sont tous rassemblés dans ce dictionnaire des super-héros, qui rend compte de l’infinie variété du genre.
Ils sont nés après l’apparition de Superman en 1938 ou avant l’arrivée du surhomme de Krypton sur Terre, certains dans les comic books et d’autres dans les feuilletons populaires européens. Mais, de Spider-Man au Nyctalope, de Wonder Woman à Diabolik, en passant par Doc Savage, Benoît Brisefer, Sailor Moon, Submerman, Zarga, Fantax, Blue Demon, Photonik, Mikros, L’Homme de l’Atlantide ou Super-Dupont, tous témoignent de la difficulté à définir le genre « super-héros », tant ses expressions et ses modèles sont divers. Ils brossent ensemble un portrait composite et inattendu d’une figure aujourd’hui au centre de l’imaginaire populaire et à la croisée des genres, le portrait robot d’un personnage que ce dictionnaire invite à redécouvrir dans toutes ses facettes : le super-héros !

Voici le résumé du Dico des Super-héros paru chez "Les Moutons Electriques"...Pourquoi cette info ? Tout simplement parce que Le Patrouilleur y figure au coté du Garde Républicain et autres et ça...ça fait super plaisir !

 

Aucun commentaire: